élagage arbres
Travail de qualité, efficacité,
respect du végétal
Pour le bien-etre de l'arbre et de l'environnement

Elagage et taille

La taille et soins des arbres d’ornement est une discipline plutôt récente, étant à ces balbutiements il y a quarante ans environ. Elle répond à de nouvelles contraintes auxquelles nos arbres anthropomorphisés sont confrontés.


grimpeur elagueur frêne
Grimpeur élagueur dans un frêne du Dévoluy.
grimpeur elagueur marronier
Grimpeur élagueur dans un marronnier au château de Montmaur.

L’arbre urbain ne sert plus à la production de combustible ou de fourrage pour le bétail comme c’était le cas des arbres gérés en trogne ou en têtard dans l’agriculture traditionnelle (selon les régions-cf. taille en têtard). Il est décoratif, apporte de l’ombre et de la fraicheur dans nos jardins.

Définition élagage - Wikipédia Définition sur Wikipédia

platane ornememt gap
Platane d'ornement sur un parking à Gap.
peuplier noir taille
Peuplier noir taillé en trogne ou têtard dans une haie du Champsaur.

A proximité des bâtiments, des axes de circulation, des réseaux de communication et d’énergie, il est nécessaire de contrôler la taille des arbres et leur santé pour notre confort et notre sécurité.

Les techniques de grimper et de déplacement sur cordes sont majoritairement mises en œuvre car elles permettent un accès dans tous les types d’arbres quel que soit leur emplacement ou leur configuration.

Pourquoi taille t'on un arbre?

Pour éviter que ses branches ne touchent un toit, entrent en contact avec des fils électriques et téléphoniques.

Afin de maitriser son volume et sa hauteur pour gagner de la lumière dans votre séjour, faciliter le passage de véhicules, ou encore limiter le risque de chute engendré par un événement climatique exceptionnel.

chene bicentenaire deracine gap
Chêne bicentenaire déraciné par un coup de vent à Gap.

Pour un aspect esthétique, on peut chercher à le rééquilibrer, lui donner une forme.

Dans tous ces cas, on intervient pour répondre à une demande anthropomorphique. L'arbre d'ornement, lui, n'a pas besoin d'être taillé.

La seule taille bénéfique à l'arbre consiste à lui supprimer son bois mort et quelques branches fragilisées par des malformations.

Pour cela plusieurs types de tailles et quelques méthodes existent afin de répondre au plus près à votre besoin. Les tailles de réductions sont le plus souvent mises en œuvre. Elles visent à diminuer le volume du houppier (Définition houppier - Wikipédia Définition sur Wikipédia) de l'arbre, donc à supprimer une partie voire la totalité des bourgeons. On peut aussi intervenir uniquement à l'intérieur du houppier sans modifier son volume. Et également combiner les deux. D'autres tailles plus spécifiques peuvent s'appliquer pour les conifères, les arbres présentant des faiblesses, les jeunes arbres ou les arbres fruitiers.

Techniques de base, cicatrisation

Chaque arbre fait partie de notre patrimoine. C'est un être vivant et non un morceau de bois. On ne peut pas le couper n'importe où, n'importe comment. Prenez en soin et optez pour le mode de taille le plus adapté. Votre arbre sera alors en meilleur santé et pourra vivre plus longtemps.

Une taille peut s'apparenter à un acte de chirurgie : chaque branche coupée est une blessure pour l'arbre qu'il va devoir cicatriser. L'écorce de l'arbre agit à l'image de notre peau comme un rempart à une agression extérieure telle que les champignons et les insectes notamment.

Il est impératif de respecter certaines règles pour faciliter la cicatrisation de ces portes ouvertes et éviter l'infection. Les coupes doivent être réalisées avec des outils adaptés, une tronçonneuse d'élagage, une scie ou un sécateur.

Elles doivent présenter une surface la plus petite possible et être réalisées au plus près des zones de régénération contenant les bourgeons dormants cachés sous l'écorce pour favoriser une bonne cicatrisation.

chicot sec
Mauvaise coupe entrainant l'apparition d'un chicot
et empêchant la cicatrisation.
bonne coupe de bois bourrelet cicatrisation
Bonne coupe favorisant le bourrelet de cicatrisation.

Si l'on ne respecte pas cela on observe l'apparition de chicots secs, empêchant les bourrelets de cicatrisation de se former. Les spores des champignons aidés par les intempéries entrainent le pourrissement de ce chicot. La porte est ainsi ouverte vers l'intérieur de l'arbre pour les insectes et d'autres champignons. Plusieurs années après, l'atteinte peut se porter jusqu'au cœur de l'arbre et dans le pire des cas le tronc peut devenir creux.

peuplier italie creux
Peuplier d'Italie devenu creux à la suite de nombreuses tailles sévères dans le Champsaur.

L'arbre est ainsi fragilisé d'un point de vu mécanique, son espérance de vie est réduite. Il devra être abattu pour des raisons de sécurité.

Les différents types de tailles

Différents types de taille Pour en savoir plus, consultez le détail des différents types de tailles

Le haubanage

Le haubanage est une solution pour préserver un arbre à forte valeur patrimoniale présentant des signes de faiblesses mécaniques. Le sujet peut être « renforcé » par un système de hauban en cordage placé de telles façons qu’il conforte sa structure. Cela évite de résoudre le problème mécanique par l’ablation de la branche posant problème. Cette dernière solution entraine généralement un déséquilibre de l’arbre ainsi qu’une plaie de grande taille pouvant difficilement cicatriser.

Hauban
Hauban posé dans un cèdre.

Quelques cas où le haubanage est indispensable pour conserver l’arbre tout en diminuant le risque d’accidents corporels liés aux chutes de branches :

Tresse creuse
Tresse creuse utilisée en haubanage avec l’épissoire qui permet de le mettre en œuvre sans nœuds.

Technique de grimper dans l'arbre

Chaque grimpeur élagueur dispose de connaissances avérées et d’un matériel adapté. Il peut alors se déplacer aisément sur corde et travailler en sécurité dans tous les arbres offrant suffisamment de résistance mécanique. La nacelle vient compléter les moyens d’accès dans certains cas.

L’Equipement de Protection Individuel d’un grimpeur en plus du traditionnel casque, pantalon anti-coupure, chaussure de sécurité, gants est composé d’un harnais d’élagage (baudrier), d’une corde, de connecteurs (mousquetons), fausse-fourche (préserve l’arbre et la corde de l’usure), longe armée.

L’usage des griffes est exclusivement réservé au déplacement dans les arbres destinés à être supprimés.

Grimpeur élagueur équipé
Grimpeur élagueur équipé.
Grimpeur élagueur en situation
Grimpeur élagueur en situation.

Haut de la page